Le Québec et la Provence s’associent par amour du bon vin et de l’art!

Rien ne prédisait l’association de l’artiste Raynald Leclerc et de l’homme d’affaires Roger Jaar.

C’est lors d’une soirée au Château Frontenac que l’agent à l’internationale de M. Leclerc, Vincent Bernier, rencontra M. Jaar, propriétaire du Domaine Souviou en Provence et Les Brasseurs RJ au Québec. Celui-ci était à la recherche d’un concept unique pour ses étiquettes de présentation des vins de Bandol.

L’expérience et la réputation de Raynald Leclerc pour la production d’oeuvres portant sur les paysages impressionnèrent M. Jaar. Celui-ci voulait justement mettre en valeur le domaine et plus particulièrement sa bastide vieille de 500 ans.

domaine-souviou-en-provence
etiquette-de-vin-bandol-signee-raynald-leclerc
raynald-leclerc-en-provence

C’est ainsi que Raynald Leclerc se rend pour une première fois en Provence pour un séjour où il réalise plusieurs esquisses au pastel de paysages du Domaine ainsi que de la région. Il tombe en amour avec l’endroit et accepte le mandat.

De retour au Québec, il crée quatre tableaux à l’huile qu’il viendra soumettre au propriétaire du vignoble lors d’un deuxième voyage. Il est important de mentionner que cette collaboration avait une grande importance pour M. Jaar, car cela permettait de venir créer un pont entre le Québec et la Provence.

L’ensemble des millésimes sera donc agrémenté de ces oeuvres. Une première livraison de Bandol 2010 permettra aux Québécois de se procurer une bouteille à la SAQ sous peu.

Également, un livre a été produit afin de relater l’aventure vécu par M. Leclerc: Leclerc en Provence au Domaine Souviou. Son lancement se fera le 15 mai au Cercle de la Garnison. Il contient les 40 tableaux inspirés lors de son périple en Provence ainsi que le récit décrit par Robert Fillion, le biographe de l’artiste.

Deux expositions complèteront l’ensemble de l’oeuvre. Une aura lieu au Québec et l’autre en Provence au Domaine Souviou du 27 juin au 30 août 2014, chacune regroupant 20 tableaux. Le vernissage se tiendra dans la Capitale-Nationale le 31 mai à la Galerie d’Art Internationale.

Biographie de Raynald Leclerc

Né en 1961 à Saint-Michel de Bellechasse, Québec, Raynald Leclerc est un artiste autodidacte très bien établi en galerie depuis 1984. Son travail à la spatule et ce, avec une dextérité remarquable lui est propre. Il est reconnu pour ses fortes compositions, pour la luminosité ainsi que pour les jeux d’ombres et de lumières qui caractérisent son oeuvre.

Ses sujets privilégiés sont les paysages du Québec, les scènes urbaines ainsi que les marines. Il fait partie de la nouvelle génération des grands paysagistes, son travail est représenté partout au Canada et sa réputation est solide.

Un texte de Maude B. Laverdière.

Importante entente avec un producteur de vins de Provence

Cet article de Robert Filion a été publié le 13 janvier 2014 dans le journal Chefs d’entreprises.

L’artiste-peintre Raynald Leclerc vient de conclure une entente avec le Domaine Souviou, en Provence et ce, afin de produire l’étiquette de présentation de ses fameux vins de Bandol.

L’entente négociée avec M. Roger Jaar, le propriétaire de Souviou, vise à la réalisation de divers tableaux représentatifs du vignoble et du domaine qui devraient se retrouver sur l’ensemble de ses millésimes, en rouge, en blanc et en rosé, sur plus de 100,000 bouteilles à travers le monde pour la seule année 2014.

raynald-leclerc-dessinant-les-oliviers-de-souviou
raynald-leclerc-et-roger-jaar
vincent-bernier-raynald-leclerc-et-roger-jaar

L’idée d’utiliser les talents d’un peintre québécois afin de représenter le Domaine Souviou fut soumise à M. Jaar au printemps 2013 par M. Vincent Bernier, agent international de Raynald Leclerc. Le propriétaire de Souviou qui, pour sa part, caressait l’idée de créer “un pont entre le Québec et la Provence” manifesta dès le départ son enthousiasme.

Outre la série de tableaux représentant le domaine, l’entente entre le Domaine Souviou et Raynald Leclerc prévoit plusieurs activités promotionnelles. Mentionnons la production d’ici le printemps d’un livre d’art portant sur la démarche de l’artiste en Provence, une exposition au Domaine Souviou prévue à l’été 2014 ainsi que plusieurs autres activités promotionnelles qui auront lieu tout au cours de l’année.

Raynald Leclerc

Né en 1961 à St-Michel-de-Bellechasse, sur la Rive-Sud de Québec, Raynald Leclerc peint depuis plus de 30 ans. Après des études en dessin d’architecture, sa carrière commence au cœur du Vieux-Québec d’où il s’impose au Québec d’abord et par la suite, à partir du milieu des années 1990, dans l’ensemble du Canada.

Construite sur les exigences et la qualité d’un travail patient et soutenu, la réputation du peintre s’accroit sans cesse. Après le Québec et le Canada, le territoire de la France s’est imposé naturellement. Et pour un artiste amoureux de paysage et de lumière, quoi de plus naturel que la Provence!

Roger Jaar

Le propriétaire du Domaine de Souviou, Roger Jaar est né à Fort-de-France, en Martinique. Il a grandi à Haïti a fait fortune dans les Caraïbes et au Québec. Polytechnicien formé à Lausanne, en Suisse, c’est là, le long des coteaux viticoles, alors qu’il est encore aux études, que germe en lui l’idée de posséder un jour un vignoble.

Mais il lui faudra d’abord participer à l’électrification de nombreuses villes des Caraïbes et à la construction d’infrastructures urbaines. Par la suite, il s’engagera dans la distribution de boissons diverses Coca-Cola en Haïti et bières au Québec, avant d’entreprendre la mise en valeur du Domaine de Souviou, mot qui, en provençal, signifie: “sauge”. Francophone et francophile, Québécois d’adoption, ce citoyen du monde ne pouvait rêver d’un vignoble ailleurs qu’en Provence. Les transactions furent conclues en 2011.

Les vins de Bandol

Les vins de Bandol sont connus depuis fort longtemps. Marquée d’un B caractéristique, les cargaisons partaient de l’actuelle baie de St-Cyr, entre Marseille et Toulon, vers Ostie, le port de la Roma antique où les Romains pouvaient constater que le roulis des navires n’avait que mieux fortifié ce vin exceptionnel. Louis XIV plus tard devait l’apprendre et l’adopta.

Fait à partir de cépages parmi les plus nobles, le Cinsault, le Mourvèdre, Grenache et Carignan, comment ne pas succomber au Bandol rouge de 2010, grand millésime et pure merveille. Possédant la puissance aromatique du Mourvèdre, l’élégance et l’équilibre d’un vin de garde, ce Bandol est assurément à conserver. Le blanc, quant à lui, avec son goût prononcé de pamplemousse est tout à fait étonnant. Le rosé enfin, subtil et léger, a fait la réputation du domaine.