L’intégrale de Leclerc À vol d’oiseau

Voici une série de tableaux de Raynald Leclerc présentée à la Galerie d’Art Internationale du 4 au 12 mai 2019.

“Charlevoix to Provence” at Koyman Galleries, in Ottawa

Exposition jusqu’au 21 mai, 2018.

Opening on April 28th, 2018 at the inspiring Koyman Galleries, in Ottawa is the “Charlevoix to Provence” exhibition, by Raynald Leclerc.

If you wish to meet in person with Raynald Leclerc, he’ll be on site, at the Koyman Galleries, in Ottawa, on the 28th of April, 2018, from 1:00 PM to 4:00 PM.

This event is hosted mainly to celebrate the 25 years that the artist has been represented, at Koyman Galleries.

Celebrating 50 years of Canadian Art, the Koyman Galleries do a wonderful job at fostering their visitors’ love for the arts.

If you happen to be in Ottawa, please take some time to visit Raynald Leclerc’s beautiful exhibition, at Koyman’s.

Exposition de nouvelles œuvres de Raynald Leclerc

La West end Gallery a le plaisir de présenter une exposition de nouvelles œuvres de Raynald Leclerc à Edmonton, le samedi 18 novembre 2017.

Voici un lien vers la page présentant cette exposition que vous pouvez admirer, via le web ou mieux, en personne, si vous vous rendez à la galerie.

Retour sur la soirée hommage à Raynald Leclerc

C’est le vendredi, 2 juin 2017, qu’a eue lieu la soirée hommage à Raynald Leclerc, peintre de renommée internationale, au prestigieux Cercle de la Garnison, à Québec.

Sous la présidence d’honneur de l’honorable J. Michel Doyon, Lieutenant-gouverneur du Québec, de nombreux invités de marque ont assisté à cette soirée, dont Neil Meagher, président du Cercle de la Garnison, Bgèn (ret) Marc-André Bélanger, directeur général du Cercle de la Garnison et Céline La Brecque, présidente du Comité des activités culturelles du Cercle de la Garnison.

Avant le souper, Raynald Leclerc a tenu à remercier les convives qui s’étaient réunis pour l’honorer et voici un extrait de son discours, empreint d’émotion.

Un peu plus tard, Raynald Leclerc a dévoilé la grande toile qu’il a remise au Cercle de la Garnison.

Au cours de cette soirée, les invités ont pu voir des toiles peintes par Raynald Leclerc sur des thèmes d’eau, de campagne et de scènes urbaines. Un pur délice pour les yeux.

Voici quelques images attrapées sur le vif, en cours de soirée.

Raynald Leclerc sur les ondes de Radio-Canada

La journaliste Anne-Josée Cameron, de Radio-Canada, a réalisé un topo sur l’artiste-peintre Raynald Leclerc à propos de son exposition de peintures intitulée “Au fil de l’eau” qui a été exposée à la Galerie d’Art Internationale, sur la rue St-Pierre, dans le Vieux-Québec.

Raynald Leclerc peint depuis 35 ans. Il a développé une technique où l’impressionnisme du 19e siècle semble se fondre dans la modernité. Parmi ses secrets, on retrouve le fait qu’il peint avec une spatule mais attention, il utilise la même spatule depuis 35 ans. Signe de continuité dans l’ensemble de son œuvre, il se sert de sa spatule pour créer des effets qui, de loin, semblent définis mais qui, de proche, se transforment en art plus abstrait.

Dans le mélange des formes et des couleurs, les peintures de Raynald Leclerc ont une signature visuelle unique.

À vous de découvrir Raynald Leclerc au travers de ses nouvelles œuvres qui ont toutes un lien avec l’eau.

Leclerc, Au fil de l’eau

La Galerie d’Art Internationale de Québec présente le vernissage “Leclerc, Au fil de l’eau“, le samedi 28 mai 2016 à midi.

 L’exposition se poursuivra jusqu’au 5 juin 2016.

invitation-leclerc-au-fil-de-l-eau

Inspirée de 25 paysages du Québec, des États-Unis et de la France, cette exposition d’œuvres récentes marque les 35 ans de travail de l’artiste et témoigne de son évolution constante.

Vous pourrez voir les tableaux sur notre site web au www.artinternationale.com à partir du 25 mai 2016.

couverture-leclerc-au-fil-de-l-eau

Exposition à la West End Gallery

Raynald Leclerc présente l’exposition “En Provence” chez la galerie West-End  à Edmonton en Alberta.

— Un reportage de Marie-Ève Dusablon au Téléjournal de Radio-Canada Edmonton9 mai 2015.

Si vous passez à Edmonton, vous pouvez passer par la West End Gallery pour voir plusieurs œuvre de Raynald Leclerc que l’on voit, plus bas, avec les propriétaires de cette galerie d’art, Dan, Lana et Matthew.

Pour vous donner un aperçu de la galerie d’art, une fois décorée avec les belles toiles de Raynald Leclerc, voici une collection de clichés qui donnent l’effet d’une visite libre.

Si vous aimeriez entrer en contact avec la West End Gallery, établie à Edmonton, visitez simplement leur site web.

Leclerc en Provence: L’histoire continue

La galerie Hesbé Bolzonello (St-Paul de Vence) expose huit nouvelles toiles du peintre québécois Raynald Leclerc

En juin 2014, nous vous avions conté l’originale histoire du peintre québécois, RAYNALD LECLERC « tombé en amour » pour une Provence qu’il a découverte au fil de ses pérégrinations saisonnières et de ses « émotions sensorielles » sur les terres d’accueil du Domaine viticole Souviou (Le Beausset-Var).

Cette rencontre du Peintre et du Vigneron, de l’Art et de l’Art de Vivre, du Québec et de La Provence, de l’Histoire et du Livre… loin de refermer son épilogue, est en train d’ouvrir son second chapitre, ici en France et plus particulièrement dans la capitale provençale de la peinture, à Saint-Paul de Vence. Huit nouvelles toiles de Raynald Leclerc y sont exposées depuis le début de l’année 2015. Huit créations inspirées de son voyage en juin 2014 qui viennent ainsi enrichir un pan de son œuvre tout entier dédié à La Provence et totalisant désormais une soixantaine de tableaux. À découvrir absolument !

Itinéraire du périple de Raynald Leclerc, en Provence

Leclerc en Provence c’est un peu comme un fil d’Ariane : un lien presqu’invisible mais indéfectible, qui relie un peintre et une région à 5 731 kilomètres l’un de l’autre ! D’un côté de l’Atlantique, la fascination d’un artiste. De l’autre, l’admiration des regards pour cet artiste ! Et ensemble, des émotions partagées à travers une œuvre complète que l’on pourrait presque intitulée « les quatre saisons ».

Car c’est en Hiver 2013 que Raynald Leclerc foule, pour la première fois, les terres provençales du Domaine Souviou (Le Beausset – Var) et ses alentours. Puis, le peintre revient au Printemps, s’imprègne, s’inspire… esquisse, crayonne, fusionne avec la Vie qui l’entoure, les décors qui l’enivrent de sensations, et s’en retourne à son Québec natal pour y produire, dans la plus stricte intimité de son atelier, 40 toiles.

Au début de l’été 2014, les Québécois en découvrent 20 d’entre elles lors d’une exposition à la Galerie d’Art Internationale dans le quartier du Vieux-Port de Québec. Quelques semaines plus tard, les Provençaux découvrent les 20 autres tableaux au cœur du Domaine (viticole) Souviou à l’occasion d’une exposition estivale dans ses caves. Le succès n’est pas que d’estime… Les toiles de Raynald Leclerc sont intégralement achetées par des admirateurs, des passionnés mais aussi des amateurs d’art venus de très loin…

Fort de cet accueil enthousiaste et de l’intérêt manifeste du public français à son travail pictural, Raynald Leclerc repart au Québec le carnet rempli de croquis, d’esquisses, de nouvelles couleurs et de nouvelles ambiances. Depuis, dans le recueillement solitaire de son atelier, il ravive et peint ses souvenirs, ses émotions et ses sens subjugués par cette Provence estivale qui lui a, une fois encore, dévoilé de nouvelles facettes de sa nature.

Convaincu (ou plutôt subjugué) dès le premier regard posé sur ses œuvres, Daniel Debut n’a pas hésité un seul instant à accueillir les toiles de Raynald Leclerc dans sa galerie à Saint-Paul de Vence qui devient la « vitrine » du peintre sur ses terres d’inspirations.

Ainsi, depuis ce début d’année, dans la galerie Hesbé Bolzonello on peut découvrir huit nouvelles toiles de Raynald Leclerc fraîchement débarquées de Québec, qui viennent compléter son œuvre provençale déjà riche d’une cinquantaine de tableaux dont la plupart ont déjà rejoint les collections privées d’amateurs d’Art et de passionnés.

Tandis que l’artiste prépare une nouvelle exposition « provençale » à Edmonton (capitale de la province de l’Alberta au Canada), de ce côté-ci de l’Atlantique, l’histoire de Leclerc en Provence s’écrira aussi en de nombreux chapitres…

Zoom sur… Les Trois Oliviers

Regardez bien cette peinture…

trois-oliviers-de-raynald-leclerc

Voici quelques observations…

  1. Raynald Leclerc parle comme il peint. Avec le cœur. Complètement subjugué par le festival de couleurs qu’offre la région, il s’est enfermé pendant un hiver entier, chez lui au Québec, pour en ressortir avec une impressionnante collection de 40 tableaux chaleureux et ensoleillés. « Je n’ai jamais vu de telles couleurs ailleurs, explique l’artiste. Et mon but, c’est d’aller chercher la vie dans la lumière, en me laissant guider par mes émotions. Sur ce tableau, les racines de ces trois oliviers me fascinaient vraiment. C’est pour cela que j’ai atténué les montagnes au loin pour faire ressortir ces troncs millénaires sur lesquels tout le tableau repose. »
  2. Depuis ses débuts, il y a trente et un ans, Raynald Leclerc peint au couteau, avec de la peinture à huile. De loin, ces toiles paraissent assez descriptives, mais dès que l’on s’approche, tout devient abstrait, tellement l’artiste donne du volume à la matière. On est presque dans la 3D. A mi-chemin entre l’impressionnisme et l’expressionnisme. « Je suis obligé de travailler avec un miroir pour trouver de la profondeur, dit-il. Et pour mieux jouer sur les lumières. » Ici, en l’occurrence, « elles viennent de la droite, et se reflètent sur le sol desséché. »
  3. Son défi, c’était de « créer un tableau vivant avec ces trois arbres. On peut penser que de loin, le feuillage d’un olivier est assez uniforme. Mais si l’on est bien attentif, on se rend compte qu’avec le mouvement, le feuillage donne de la vie et de la couleur au décor. »

Vous pouvez voir d’autres œuvres de Raynald Leclerc, dans son portfolio, en ligne.

Texte de GUILLAUME AUBERTIN

Le coup de cœur de Leclerc pour la Provence

Un véritable « coup de foudre ».

Voilà comment est née l’exposition Leclerc en Provence, qui siège depuis le début du mois au domaine de Souviou au Beausset.

Dans le rôle des deux amants: Raynald Leclerc, et la Provence, donc. Invité l’an dernier par le propriétaire du domaine vinicole, Roger Jaar, le peintre québécois est littéralement « tombé sous le charme des lieux, et de la région toute entière ». Il n’en fallait pas plus pour inspirer l’artiste. « Chez moi, vous vous doutez bien qu’on n’a pas d’oliviers, dit-il simplement. Forcément, ça nous fait rêver. »

Ce rêve, le peintre de renommée internatio- nale l’a décliné en une série de quarante tableaux qui fleurent évidemment bon la Provence. Mais avec un style bien à lui.

Pour l’occasion, le domaine de Souviou a sorti une cuvée limitée de son Bandol rouge 2010, spécial Raynald Leclerc. La preuve que l’amour, ça marche toujours dans les deux sens.

raynald-leclerc-en-provence

Texte de GUILLAUME AUBERTIN